Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Le Calvaire de Moresnet
Actions sur le document

Le Calvaire de Moresnet

Néant

calvaire (7)Le Calvaire de Moresnet

La dévotion à la Vierge se développe à Moresnet en 1750, suite à la guérison du jeune Arnold Franck, atteint d'épilepsie.
Vers 1875, des Pères Franciscains d'Aix-la-Chapelle, chassés par le "Kulturkampf", s'installent dans la localité.
Ils prennent en charge les pèlerinages à Notre-Dame du Petit-Chêne. Leur ampleur augmente considérablement.
Soucieux d'associer la dévotion mariale au culte de saint François d'Assise, le Père Supérieur Johannes Ruiter projette la réalisation d'un chemin de croix, par lequel les fidèles pourraient avec Marie, cheminer vers la rédemption du Christ. L'ouvrage est mis en chantier. Le paysage est complètement remodelé. Tous les monticules et la butte de la 12° station sont créés à partir d'un terrain plat, avec les moyens de l'époque et grâce au bénévolat de nombreux riverains.

Chaque station possède ses caractéristiques propres.
Les voûtes et les murs des grottes constitués de pierres de puits annulaires sont recouverts extérieurement de blocs de lave.
Des matériaux décoratifs tels que verres, mosaïques, marbres sont livrés par les mines et les usines avoisinantes ou offerts par des artisans de la région. Des stalactites provenant de Thuringe complètent l'ornementation intérieure.
Le groupe expressif de la 12° station, abîmé par les intempéries, est partiellement remplacé par des bronzes contemporains. Au pied de cette station, une infrastructure spécifique offre la possibilité de célébrer des offices religieux.
Les hauts-reliefs de chaque station, (1,20 mètre de large et 1,50 mètre de haut) taillés dans du grès de France, sont l'oeuvre du sculpteur Albermann de Cologne. La dimension de chaque personnage varie selon son importance, sans rompre l'équilibre de l'ensemble.

Achetées près d'Orléans, les 68.000 plantes ornementales dont 90 essences exotiques constituent un merveilleux écrin de verdure. Actuellement encore, de nombreuses écoles d'horticulture visitent ce parc haut en couleurs, riche en découvertes botaniques et particulièrement remarquable lorsqu'au printemps refleurissent les nombreuses variétés de rhododendrons.
Admirons les fers forgés réalisés par les mains expertes du Frère Zimmermann. La partie centrale du grillage de la 4° station représentant le lion, emblème héraldique de la Belgique, mérite une attention toute spéciale. L'inauguration solennelle du Calvaire a lieu le 25 mai 1902, mais il est entièrement achevé le 13 septembre 1903. Depuis, d'innombrables processions, aussi bien cortèges aux flambeaux que manifestations religieuses, se succèdent dans ce décor idyllique.
Comme pèlerins ou comme simples visiteurs, tous retrouvent, au Calvaire de Moresnet-Chapelle, un coin de paradis, de verdure et de tranquillité que notre monde industrialisé leur a enlevé.

Heures d’ouvertures : toute l’année.